Enfant

Le chiropraticien concentre son effort sur la prévention posturale et doit considérer les facteurs de risque de la croissance de la colonne vertébrale et prévenir ces risques, surtout chez les enfants en croissance.

Le chiropraticien  sensibilise les enfants en âge scolaire de manière ergonomique, comme par exemple, sur le port du sac à dos et la posture a adopter pour étudier ou travailler devant l'ordinateur. 


LA SCOLIOSE
 
Il y a  encore peu d'information sur la nature et les causes de la scoliose. 

La scoliose se caractérise par une déviation latérale de la colonne vertébrale  en forme de «S».

Pour qu'une déviation soit considérée comme une scoliose, il faut qu'elle excède 20 degrés.

Son origine demeure inconnue dans environ 80% des cas. 

Pour une raison encore inconnue, les jeunes filles sont plus susceptibles de développer une scoliose que les garçons.

Chez environ 5% des jeunes âgés de 10 à 14 ans (60% à 80% sont de sexe féminin), ces courbures sont assez graves pour être qualifiées de cas clinique.

Chez les enfants dont la croissance est rapide, certaines scolioses peuvent dégénérer rapidement et passer d'une légère déviation latérale à une déviation plus sévère qui nécessite l'intervention d'un professionnel de la santé.

La scoliose prédispose les patients à

  • des maux de dos
  • des maux de tête
  • des problèmes liés à la posture

Dans les cas graves, la scoliose peut même affecter le fonctionnement de plusieurs organes, ce qui inclue le cœur et les poumons.

La détection précoce est très importante, car il est démontré que les adultes souffrant d'une scoliose non soignée sont prédisposés aux maux de dos.

L'expertise du chiropraticien permettra de déterminer l'origine, et si le cas ne relève pas de sa compétence, de recommander son patient au professionnel de la santé le plus apte à l'aider.

  • Est-elle fonctionnelle ou structurelle?
  • Causée par un traumatisme?
  • une blessure ou une chute?
  • Due à une jambe plus courte que l'autre?
  • à une faiblesse musculaire? 
L'approche thérapeutique variera de la manipulation chiropratique à la chirurgie.

Les dernières recherches révèlent qu'en général le dépistage de la scoliose en milieu scolaire est inefficace. 

Signes avertisseurs de scoliose

  • Une épaule plus haute que l'autre
  • Les vêtements pendent inégalement
  • Une hanche plus proéminente que l'autre
  • Les omoplates sont asymétriques
  • Votre enfant ne se tient pas droit
Les chiropraticiens deviennent extrêmement sensibles aux anormalités de la colonne vertébrale incluant celles associées à la scoliose.


L'approche chiropratique prouve son efficacité quotidiennement en restaurant le mouvement vertébrale et améliore la mobilité globale de la colonne vertébrale.



La chiropratique assure à votre enfant, une colonne saine et un bon départ dans la vie.



 

Pensez à prendre un rendez-vous chez le chiropraticien pour votre enfant, même pour un simple contrôle, vous lui rendez service!

Cela permettra de déceler :

  • scoliose, cyphose, hyperlordose
  • pieds plats ou creux 
  • perturbations de la croissance 
  • l'énurésie nocturne 
  • l'allergie, l'asthme
  • les otites
  • les maux de tête
  • etc..



 

Dans une partie d'étude publiée dans le Journal of the American Association (JAMA), les chercheurs ont examiné minutieusement les données de 2 242 sujets ayant subi des dépistages de scoliose en milieu scolaire, de la cinquième année à la neuvième année.  
Sur ces sujets, un total de 92 enfants ont été référés pour une évaluation supplémentaire. 27 de ces étudiants ont finalement été diagnostiqués avec une scoliose.
Pourtant, après dépistage scolaire, seulement cinq de ces sujets avaient déjà été référés et traités pour ce même problème. Les auteurs de l'étude ont alors conclu que le dépistage de la scoliose en milieu scolaire était inefficace. Ils insistent plutôt afin que les parents et les médecins surveillent les enfants en croissance pour d'éventuels signes de scoliose.
(Journal 
of the American Medical Association 1999; 282:1427-32).



 
Comments